Enfants du groupe scolaire et personnalités.
Modeste par sa taille mais grand par ses réalisations, le village de St-Jean-de-Thurac en a fait ce dimanche une nouvelle démonstration. Complice, la météo capricieuse les jours précédents comme l’après-midi même de cette cérémonie, a voulu lui donner plus d’éclats durant le déroulement de celle-ci. Les enfants de l’école étaient à l’honneur autour de leur enseignant, du maire Jean Prouzet, de Lucette Lousteau, députée ; Annie Gourgue, présidente de l’association «La Mouette», et Christine Bonfanti-Dossat, vice-présidente ; Bernard Perret, conseiller régional d’Aquitaine ; Marc Boueilh, conseiller général, Thierry Bégué, chef de brigade de la gendarmerie de Puymirol, des maires et élus du canton. Alors que plusieurs communes du département ont célébré le 25e anniversaire de la signature par la France de la Déclaration internationale des Droits de l’Enfant, Saint-Jean-de-Thurac s’est tourné plus encore vers les enfants alors que sur la place du village de fortes émotions mêlées aux jeunes voix interprétant des chansons de l’incontournable Francis Cabrel s’élevaient. Et, sous la direction de l’instituteur, l’impulsion et l’émotion de Jennifer, les messages furent nombreux… En effet, quoi de «plus beau qu’un enfant» (Jean Prouzet), «droit de jouer, de dire non pour les enfants qui sont les adultes de demain» (Annie Gourgue), «droits de l’enfant, préoccupation et vigilance permanente envers ceux qui sont trop souvent victimes de guerre comme du profit» (Lucette Lousteau)…
Un olivier, arbre chargé de symboles, a été planté devant le groupe scolaire, place de la Mairie baptisée place des Droits-de-l’Enfant ont marqué cette matinée pour le plus grand plaisir de tous les acteurs et participants.
La Dépêche du Midi