Les enfants écoutent le discours du maire Bruno Dubos et Annie Gourgue, présidente de « La Mouette », pour le 25e anniversaire de la convention des Droits de l’enfant./Photo Ch.H.
 
Quelques années après avoir inauguré la place des Droits-de-l’Enfant (mai 2006), Annie Gourgue, présidente de «La Mouette», est revenue, ce jeudi 20 novembre. Avec le maire Bruno Dubos, entouré d’élus, elle a fêté, en présence des enfants de l’école élémentaire et des enseignants, le 25e anniversaire de la convention internationale des Droits de l’enfant. L’édile s’est tourné vers «le personnel enseignant en le remerciant pour son implication à l’égard de cet événement. Cela permet aux élèves d’être sensibilisés à des notions importantes d’éducation qui contribuent à former les citoyens d’aujourd’hui et de demain».
Avant d’ajouter : «La défense des Droits des enfants est un enjeu majeur partout dans le monde. La convention internationale vient nous rappeler l’évidence : tous les enfants sont égaux en droits quelle que soit leur couleur de peau, d’origine, leur religion ou leur état de santé. Notre rôle d’adulte est de veiller à l’application de ces droits et d’abord de vous les faire connaître». L’élu a indiqué qu’il veillerait à les faire vivre. Il prend en exemple et félicite par là même les animateurs permettant le droit aux loisirs grâce aux structures municipales.
«C’est super d’être ici devant vous», s’exclamait Annie Gourgue. «Aujourd’hui pour moi, c’est une fête. Vous avez le droit de dire non à l’adulte mais vous avez aussi des devoirs», a-t-elle lancé.
«Nous allons vous faire un cadeau en vous remettant un marque-page et petit livre où sont inscrits les quarante-deux articles de la convention qui vous protègent et indiquent vos droits. Je suis contente car nous allons planter un arbre. Ce qui me plaît dans cette plantation est que chaque jour vos parents qui passent devant sauront que vous avez des droits», enchaîne la présidente. Après les chants, la présidente et le maire avec quelques élèves ont planté l’arbre place des Droits-de-l’Enfant.
 

La Dépêche du Midi