Parce que ces cyber-criminels participent activement aux viols et à la maltraitance des enfants, l'Association La Mouette se constitue partie civile contre ces personnes qui téléchargent, possèdent, échangent des photos et des vidéos pédopornographiques. Les dommages et intérêts servent à financer "en partie" les salles Mélanie.

Parce qu'il parait logique de faire payer ceux qui participent aux viols des enfants et ceux qui les maltraitent. (voir autres procès Epinal etc...)

Ces salles sont spécialement conçues pour que l'audition filmée obligatoire des mineurs se passent dans les meilleures conditions.

C'est ainsi que le mardi 2 avril 2019, La Mouette, partie civile, s'est déplacée à Bergerac pour assister au procès de cet homme. Le tribunal correctionnel l'a condamné à 18 mois de prison dont 12 mois assortis de sursis avec obligation de soins, inscription au registre des fichés S, interdiction d'entrer en relation avec des mineurs, interdiction de travailler avec des mineurs, obligation de travailler. Il a été condamné à verser 800 € à la partie civile. Arrivées à 13h30 au Palais de Justice, c'est à 19h15 que nous en ressortirons pour rentrer sur Agen.